418 833 5678 info@urls-ca.qc.ca

Camps de jour et camps de vacances

L’URLS de la Chaudière-Appalaches offre une expertise en matière de camps dans notre région, en ce qui a trait :

    • à la formation adaptée au personnel de camp de jour : animateur, coordonnateur, animateur-accompagnateur, aide-animateur, etc. (Formation SAVEUR)
    • au déploiement d’une offre de service dans la région grâce à: 
    • – de l’accompagnement pour la mise sur pied d’un camp de jour;
    • – des services-conseils dans l’organisation de votre camp de jour;
    • – une expertise en matière de camp de jour intermunicipal.

D’ailleurs, nous diffusons régulièrement des information pertitentes au gestionnaires et coordonnateurs de camps par notre infolettre, en complément du travail effectué par l’Association des camps du Québec (ACQ) dans le groupe Facebook Gestionnaires de camps de jour

Soutien financier des camps

Voici un tableau récapitulatif des différences entre l’aide du MEES et celle du MAMH.

Données sur les camps dans la région

Afin d’offrir un service adapté au besoin des camps de la région, l’URLS-CA réalise à l’occasion des démarches de consultations. Voici certaines des données recueillies: 

Ressources en temps de COVID-19

Forte de l’expérience acquise lors de la saison 2020, l’Unité régionale de loisir et de sport de la Chaudière-Appalaches sera encore une fois à la disposition des camps de la région pour les accompagner dans la mise en oeuvre des mesures sanitaires. 

En date du 6 mai 2021, le Guide de mesures mis en ligne à l’été 2020 par l’Association des camps du Québec  reste l’outil de référence principal pour la préparation des camps.

Outils publié ou mis à jour en 2021 :

Outils publiés lors de la saison 2020 :

Question fréquentes

Que faire si un cas est suspecté dans mon camp?

Ce qu’il faut savoir, c’est que toutes les municipalités ont normalement reçu des indications et des procédures quant à la gestion des cas dans leur organisation, via leur direction générale ou responsable de la sécurité publique. Nous vous invitons à en discuter avec eux afin d’obtenir le soutien nécessaire pour assurer le suivi auprès de la santé publique régionale.

Ceci étant dit, en situation de camp. Il faut appliquer rigoureusement la procédure de gestion des cas se trouvant la page 17 du Guide de mesures COVID-19 

CAMP DE JOUR

  • Isolement de la personne
  • Noter dans le registre des traitements les symptômes observés
  • Liste des symptômes compatibles avec la COVID-19 
  • Port d’un masque de procédure
  • Appel la ligne info-covid: 1 877 644-4545 (sans frais) ou contacter la ligne DSPu régionale (418 389-1510).
  • Appel aux tuteurs légaux pour qu’ils viennent chercher le participant ou départ de l’employé chez lui.
  • Suivre les consignes émises par la Santé publique régionale (test PCR, isolement, retour au camp, etc.)

Qu’en est-il pour la vaccination des jeunes de 15 ans et moins?

Le gouvernement du Québec à récemment signaler son intention d’ouvrir la vaccination en milieu scolaire. L’objectif étant d’offrir une première dose à tous les jeunes d’âge secondaire d’ici la fin juin. 

Plus de détails dans cet article : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1790909/dube-vaccination-adolescents-quebec

Pour toutes questions relatives à la vaccination, cliquer ici

Au besoin, il est possible d’obtenir des informations générales en appelant de 8 h à 20 h du lundi au vendredi ou de 8 h 30 à 16 h 30 les samedi et dimanche au : 1 877 644‑4545 (sans frais)

Autres précisions concernant la vaccination

  • La vaccination prioritaire est accessible à toute personne ayant un lien d’emploi avec un camp de vacances, camp familial ou camp de jour à l’été 2021
  • Seules les personnes de 16 ans ou plus peuvent être vaccinées à titre de travailleurs essentiels (groupe prioritaire 9)
  • Les bénévoles de 16 ans ou plus peuvent aussi être vaccinés
  • La lettre officielle présentant le lien d’emploi (ou de bénévolat) est requise au moment de la vaccination
  • Les participants à des programmes d’aspirants moniteurs ne sont pas des employés, il s’agit plutôt de clients donc ne sont pas admissibles dans ce groupe prioritaire. 
  • Rappelons que le gouvernement a affirmé que toute personne de 12 ans ou plus devrait avoir accès à une première dose de vaccin d’ici la fin des classes
  • La deuxième dose prioritaire pour le personnel des camps avec hébergement n’est pas confirmée. Selon certaines informations, le personnel des camps de jour ne serait pas admissible à cette mesure de priorisation pour la deuxième dose.